Inhaltsseite:Placements durables

Promotion

Placements durables

La transformation numérique. Les octets vont-ils sauver le monde ?

Gerhard Wagner, Responsable des placements durables

La transition énergétique passe par le numérique

„ La transition énergétique, c'est-à-dire l'approvisionnement intégral en énergies renouvelables, ne sera possible que grâce au numérique. "

Gerhard Wagner, Responsable des placements durables

Que signifie la numérisation pour le climat ?

Le numérique est une mégatendance – c’est un truisme que de le dire. Il a introduit toute une série d’appareils et de gadgets nouveaux dans nos vies. Mais que signifie-t-il pour la protection de l’environnement et du climat ? Si l’on se penche sur le volet écologique du numérique, on doit réfléchir à la consommation d’électricité de tous les appareils qui envahissent nos vies. La consommation d’électricité de l’ensemble des technologies de l’information et de la communication (TIC) s’élève déjà aujourd’hui à 10% de la demande mondiale. D’ici 2030, elle connaîtra une croissance spectaculaire. A cette date, les TIC pourraient déjà représenter 30 à 50% de la demande mondiale d’électricité.

Gros consommateurs d'énergie

Par exemple, le streaming de films avec un smartphone ou le traitement de données des voitures autonomes consomment au total des quantités énormes d’électricité requises notamment par les centres de calcul. L’intensité de données des voitures autonomes est particulièrement extrême avec près de 4’000 gigaoctets par jour (voir graphique). En outre, les appareils numériques ont besoin de ressources et d’énergie dès leur fabrication. Dans le même temps, de nombreux appareils (par ex. les smartphones) deviennent en quelques années des déchets électroniques à recycler. La fabrication d’un seul smartphone ne consomme pas beaucoup de ressources, mais il faut tenir compte de leur nombre total.

7 milliards (!) de smartphones des tonnes de matières première précieuses

A ce jour, près de 7 milliards ( ! ) de smartphones ont été vendus depuis l’introduction du premier iPhone en 2007. Cela a nécessité 38’000 tonnes de cobalt, 107’000 tonnes de cuivre, 157’000 tonnes d’aluminium et des milliers de tonnes d’autres matériaux. En 2020, on mettra au rebut dans le monde des appareils électriques pesant au total près de 50 mégatonnes. Cela correspond à une décharge de la taille de l’ensemble des automobiles circulant actuellement sur les routes allemandes.

La transition énergétique passe par le numérique

Pour que les entreprises et les ménages puissent adapter de façon flexible leur demande d’électricité, ils doivent être informés avec des technologies numériques sur l’offre d’électricité dans le réseau à l’heure actuelle et dans un avenir proche (smart grids).

Protection du climat et protection des données

Le revers de la médaille de la pléthore d’informations et du big data est cependant le danger d’une surveillance croissante de l’Etat sur le plan commercial ainsi qu’une énorme consommation d’énergie pour gérer les quantités de données considérables dans des centres de calcul gigantesques. Nous avons donc besoin d'une combinaison raisonnable des deux : Protection du climat et protection des données. Il ne faut pas, que la hausse de la consommation d’électricité et de ressources due à la création croissante de réseaux devienne en soi un problème écologique.


Plan du site :