Marketplace Lending : des rendements attractifs avec une large diversification

Retour à la vue d'ensemble
Marketplace Lending : des rendements attractifs avec une large diversification
Article de Adrian Hummel publié le 09. octobre 2019 dans la catégorie Private Markets
Ce qui est possible depuis longtemps aux Etats-Unis l’est désormais aussi en Europe et en Suisse : des placements dans des fonds largement diversifiés qui investissent directement dans les crédits privés des "marketplace lenders". Cette stratégie pourrait offrir des opportunités de rendement intéressantes pour les investisseurs désireux d’investir dans des risques de crédit à faible duration et avec une pincée d’illiquidité.

Comme souvent, les Etats-Unis font partie des précurseurs pour le marketplace lending et les possibilités de placement liées à ce modèle commercial. Dès 2006, les sociétés de gestion d’actifs ont proposé à leurs investisseurs des fonds qui investissaient directement dans les crédits des marketplace lenders. Désormais, ces formes de placement sont également disponibles pour les investisseurs en Europe et en Suisse.

Le marketplace lending, aussi appelé peer-to-peer ou crowd lending, est une forme de financement dans le cadre de laquelle les crédits sont généralement octroyés sur Internet. En général, le débiteur est une PME ou un particulier et il obtient un montant de crédit choisi au préalable et composé de différentes tranches qui peuvent être financées par plusieurs autres particuliers ou investisseurs différents (voir graphique).

Investir dans les crédits aux PME

Grâce aux fonds de marketplace lending, les investisseurs peuvent investir directement dans des segments de l’économie réelle auxquels ils n’avaient pas accès jusqu’à présent avec un haut niveau de granularité. Ces fonds se concentrent en général sur l’amortissement des crédits aux petites et moyennes entreprises, ainsi qu’aux particuliers des pays industrialisés. Les crédits sont octroyés sur une base non garantie ou garantie (p. ex. hypothèques).

Marketplace Lending

Prêt et évolution technologique

Le marketplace lending connaît une croissance fulgurante à l’échelle mondiale. Rien que dans les pays de l’OCDE, plus de 50 milliards de CHF de crédits ont été attribués par ce biais au cours des deux dernières années. Actuellement, la croissance s’opère principalement dans les pays anglo-saxons. Quatre tendances favorisent l’évolution du marketplace lending et annoncent également une croissance durable de cette catégorie d’actifs à long terme :

  • Environnement de taux bas : les placements à taux traditionnels évoluent dans un environnement de taux historiquement bas. En revanche, dans le marketplace lending, il est possible de générer des rendements durablement positifs. Les crédits sont émis exclusivement à un taux fixe. La sensibilité aux variations de taux d’intérêt est limitée en raison de la structure d’amortissement des crédits et de la duration globale courte par rapport aux placements traditionnels en valeurs nominales.
  • Réglementation bancaire : les réglementations telles que Bâle III/IV, mises en place suite à la crise financière, ont entraîné une hausse des coûts d’octroi de crédit à certains segments de clientèle pour les banques en général. Par conséquent, l’octroi de crédit aux PME et aux particuliers est en recul dans certains pays, ou la croissance est inférieure à la moyenne. Les maketplace lenders se concentrent sur ces segments et contribuent ainsi à éviter ou atténuer une pénurie d’offres de crédits dans l’économie réelle, notamment pour les PME.
  • Technologie : les innovations technologiques modifient les processus des banques établies, ce n’est pas une nouveauté. Mais la manière dont les marketplace lenders utilisent désormais de nouvelles technologies pour leurs processus et leurs offres de produits leur fait prendre une autre dimension. Le terme de « disruption » est ici véritablement approprié. Chez les marketplace lenders, les clients apprécient surtout la simplicité et la rapidité de l’octroi de crédit numérique. Associé aux avantages en termes de coûts, cela crée un double bénéfice par rapport aux établissements financiers établis : plus d’avantages pour le client et des économies.
  • Désintermédiation (Private Debt) : dans la catégorie de placement en croissance de la Private Debt, les crédits sont de plus en plus souvent octroyés en dehors du secteur bancaire. Les nouveaux acteurs non bancaires ont généralement besoin d’investisseurs (porteurs de risques) qui assument les prêts. Cela crée des possibilités de diversification et des opportunités de placement pour les investisseurs institutionnels.

Une sélection minutieuse de la plateforme est déterminante

La sélection des marketplace lenders et l’investissement dans de nombreux crédits individuels entraînent des dépenses opérationnelles considérables. Pour les investisseurs qui souhaitent profiter de ce type de placement, les fonds de placement qui permettent un engagement efficace dans cette catégorie de placement sont donc parfaitement adaptés. Il convient alors de porter une attention particulière à une large diversification en termes de régions, de types de crédits, de débiteurs individuels, à une liquidité appropriée, ainsi qu’à des processus administratifs efficaces.

Les risques de crédit comme principal facteur de rendement

Etant donné que l’octroi de crédit est exposé par sa nature à des risques de défaillance, lorsqu’on sélectionne les marketplace lenders ou les fonds de placement, il faut également se concentrer sur l’octroi de crédit et les processus de la méthode d’évaluation des crédits des différents partenaires.

Les crédits privés constituent une part significative des crédits octroyés. Une grande partie de ceux-ci sont des dettes contractées par cartes de crédit, que des particuliers aux Etats-Unis refinancent à des conditions plus intéressantes par l’intermédiaire des marketplace lenders. Dans les phases de récession, une hausse des défauts de paiement est à prévoir chez les débiteurs de cartes de crédit. Cependant, les rendements nets sont toujours restés positifs, même dans de telles phases, si l’on examine les 20 dernières années.

Risque et rendement dans le cadre du portefeuille

Outre les risques de placement généraux (conjoncture, etc.), il convient de prendre également en compte les risques spécifiques de cette nouvelle catégorie de placement (réglementation, concurrence des marketplace lenders entre eux, risques opérationnels). Les investisseurs peuvent espérer un rendement de l’ordre du high yield, mais avec une duration et une volatilité clairement inférieures. Pour un investisseur qui souhaite investir dans des risques de crédit, des risques de taux et d’illiquidité limités, les fonds de placement qui investissent dans des marketplace lenders peuvent donc être très intéressants.

Catégories

Private Markets