Qu'est-ce qui se cache derrière la force du facteur Quality ?

Retour à la vue d'ensemble
Qu'est-ce qui se cache derrière la force du facteur Quality ?
Article de Christian Haller publié le 27 mai 2020 dans la catégorie Quant
La prime Quality est actuellement très appréciée dans de nombreux endroits. Il n'est pas surprenant que le facteur reste aussi fort malgré la crise du coronavirus et les craintes de récession. Néanmoins, il est utile d'examiner de plus près les différents vecteurs afin de mieux comprendre les sources alpha.

La crise du coronavirus a une fois de plus confirmé de manière impressionnante la valeur du facteur Quality en période d'incertitude boursière. Les investisseurs ayant une allocation supérieure à la moyenne en titres de qualité ont été moins touchés par les récentes turbulences du marché (voir également lien externe ouvre une nouvelle pageLa qualité coûte cher. Son absence encore plus ). Une communauté croissante d'investisseurs en profite. Toute personne impliquée dans le factor investing sait que la qualité a récemment gagné en popularité. Par exemple, une vaste étude réalisée par Invesco en 2019 montre que l'utilisation du facteur Quality dans les portefeuilles des investisseurs a augmenté d'environ un tiers par rapport à l'année précédente.

Un facteur peu étudié

Cela contraste avec le fait que le facteur est relativement nouveau et peu étudié. Alors qu'il existe une compréhension plus ou moins uniforme des facteurs standard tels que Value, Momentum ou Size en ce qui concerne leur définition, la notion de Quality diverge davantage dans la pratique. Les critiques dénoncent la difficulté d'appréhension du facteur. La description du facteur Quality est en effet multiple ; il y a souvent une combinaison de qualité des bénéfices, de force financière (par ex. Piotroski F-Score), de rentabilité (par ex. Free Cash Flow (FCF)/avoirs) et d'autres éléments. 

La rentabilité comme moteur de performance

La diversité des indicateurs conduit inévitablement à la question de savoir quels paramètres sont les principaux responsables de l'"atterrissage en douceur" du facteur Quality pendant la crise du coronavirus. D'aucuns soupçonnent la rentabilité. Il s'agit d'un aspect qualitatif qui est largement utilisé par les investisseurs factoriels et qui est également mis en avant dans le domaine scientifique.  

Le graphique suivant illustre l'évolution d'un portefeuille pendant la crise du coronavirus,

  • qui détient des actions de qualité supérieure au détriment des actions de qualité inférieure (courbe bleue),
  • qui détient des actions de rentabilité supérieure (FCF/avoirs) au détriment des actions de rentabilité inférieure (courbe rouge),

Graphique : La rentabilité donne un élan au facteur Quality

Profitability und Quality

La courbe Quality est située au-dessus de la valeur zéro. Cela signifie que le facteur a une meilleure performance que le marché global (= prime Quality). En même temps, la courbe Profitability est nettement supérieure à la courbe Quality, ce qui montre l'influence positive sur le facteur Quality. Qui plus est, on peut montrer que la rentabilité de tous les paramètres du facteur Quality représente jusqu'à présent le pilier de la crise du coronavirus. Des analyses analogues lors de crises antérieures révèlent cependant d'autres gagnants. Pendant la crise financière (octobre 2007-février 2009), par exemple, la "solidité financière" s'est avérée être la plus efficace du point de vue de la performance.

Le cash-flow disponible a la faveur des investisseurs

Certains éléments indiquent pourquoi la rentabilité s'est récemment révélée si solide. L'éventail des scénarios économiques en cette période de coronavirus est large, et l'incertitude des investisseurs est en conséquence élevée. Il semble certain que la dette des Etats et des entreprises augmentera considérablement en raison de la pandémie. Dans ces circonstances, le cash-flow disponible peut sembler plus précieux. Il ne signifie pas seulement la possibilité de racheter ses propres actions ou de continuer à verser des dividendes, mais aussi la capacité à rembourser ses dettes. Un avantage pour effacer plus rapidement les traces de la crise.  

La combinaison est décisive dans le portefeuille

La nature multidimensionnelle du facteur Quality ne doit pas être interprétée comme une faiblesse de celui-ci. La popularité des différents indicateurs de facteurs est sujette à des fluctuations, c'est pourquoi la combinaison correcte des différents paramètres donne à la prime une stabilité supplémentaire à long terme. Il s'agit d'un avantage dont aucun investisseur systématique ne se privera.

Catégories

Quant, Actions