Or : que va-t-il se passer une fois le pic atteint ?

Retour à la vue d'ensemble
Or : que va-t-il se passer une fois le pic atteint ?
Article de Michael Varga publié le 05 août 2020 dans la catégorie Métaux précieux
La chute des rendements réels et l'affaiblissement du dollar américain ont fait grimper le prix de l'or à de nouveaux sommets. Grâce aux politiques monétaires et budgétaires ultra-accommodantes de plusieurs pays ainsi qu'aux nouvelles mesures prises par les banques centrales, le métal précieux continuera de bénéficier d'une forte demande et demeurera une composante importante des portefeuilles.

Co-auteur : Cyrill Staubli

A court terme, nous prévoyons une légère consolidation ou une stagnation du cours de l'or. La monnaie américaine est déjà fortement survendue (indice Relative Strength à 25 au 03.08.2020) et réclame littéralement un mouvement en sens inverse. Les afflux de fonds dans les ETF sur l'or ont également fortement augmenté ces derniers mois et devraient marquer une courte pause. De plus, l'or a déjà connu cette année une hausse de cours supérieure aux contributions annuelles à la performance depuis la crise financière (voir graphique 1).

Evolution annuelle du cours de l'or depuis 2008

En USD

Source : Bloomberg

Le rôle crucial des taux d'intérêt réels

Afin de pouvoir évaluer les perspectives à moyen et long termes de l'or, il est essentiel d'examiner les taux d'intérêt réels. Ce facteur est celui qui a le plus influencé le cours de l'or par le passé (voir graphique 2). Les taux d'intérêt réels sont calculés en soustrayant l'inflation ou les prévisions d'inflation des taux d'intérêt nominaux. La Fed, banque centrale des Etats-Unis, joue un rôle important dans l'évolution future des taux d'intérêt réels en dollars. Ces dernières années, la Fed a toujours martelé qu'elle excluait les taux directeurs négatifs. Certains acteurs du marché s'attendent donc à ce qu'elle présente de nouveaux instruments pour sa politique monétaire à l'automne.

Cours de l'or contre taux d'intérêt réels en USD

Cours de l'or contre taux d'intérêt réels en USD

Source : Bloomberg

Les nouveaux instruments des banques centrales

L'« Average Inflation Targeting » pourrait faire partie de ce nouvel arsenal. Pour simplifier, la Fed tolérerait donc un dépassement de l'inflation au-delà de l'objectif de 2% pendant une période prolongée. Cela signifie que les taux directeurs américains pourraient rester à zéro pendant des années encore et que les taux d'intérêt réels pourraient demeurer en territoire négatif. Un autre outil que la Fed va très probablement utiliser est le « Yield Curve Control » (YCC). Il s'agit de fixer non seulement les taux à court terme mais aussi ceux à long terme (par exemple à 5 ou 10 ans) à un certain niveau. Les gardiens de la monnaie espèrent que cela donnera un coup de pouce supplémentaire à l'économie. De plus, des taux d'intérêt bas et fixes à l'extrémité longue de la courbe des taux sont utiles pour la montagne de dette qui s'est accumulée dans le monde au fil des ans. Ce concept n'est pas entièrement nouveau. En 2016, la banque centrale du Japon avait introduit le YCC avec succès, et l'Australie l'a suivie en mars 2020.

Une demande d'or toujours forte

Si désormais les taux d'intérêt nominaux à long terme sont également fixés à l'aide du YCC, une augmentation des prévisions d'inflation signifie automatiquement une nouvelle baisse des taux d'intérêt réels, même à longue échéance. Compte tenu des stimulations budgétaires massives dans le monde entier, associées à une politique monétaire ultra-expansionniste, une hausse de l'inflation est tout à fait concevable et même souhaitée par les banques centrales. Nous nous attendons par conséquent à ce que les taux d'intérêt réels continuent de baisser dans les mois à venir et à ce que, dans le même temps, le cours de l'or augmente. La demande d'or devrait rester soutenue en raison des craintes d'inflation et des incertitudes géopolitiques. A notre avis, il faut profiter des baisses de cours pour acheter.

Catégories

Métaux précieux