Obligations d’Etat : Succès grâce à l’investissement systématique

Retour à la vue d'ensemble
Obligations d’Etat : Succès grâce à l’investissement systématique
Article de Sandro Braun publié le 13 août 2019 dans la catégorie Obligations
Dans le contexte actuel de taux bas et négatifs, les obligations d’État ne sont apparemment pas attrayantes pour les investisseurs. Cependant, une nouvelle étude montre qu'il est possible d’obtenir, dans l’environnement actuel, des rendements intéressants en mettant l’accent sur une stratégie Value et Momentum.

Dans leur dernière étude, intitulée "Finding Value in Momentum", Sandro Braun et Marco Högger soulignent que les obligations d'État peuvent générer des rendements attrayants même dans le contexte actuel, avec des marchés manipulés par les banques centrales et des taux d'intérêt bas.

Les deux auteurs recherchent les primes de risque qui existent non seulement pour les actions, mais aussi pour les obligations d'État. Dans le contexte actuel des taux d’intérêt, ce sont notamment les primes value et momentum qui, quels que soient les taux d’intérêt, continuent de promettre des rendements intéressants. Le gros avantage de cette approche est sa simplicité et sa robustesse. Un cadre élégant et unifié permet d’absorber les primes value et momentum moyennant un seul et même signal calculé.

Diversification des signaux

À la base des facteurs Momentum et Value, l'on trouve un signal uniforme basé sur les données de prix historiques ou la performance historique d'une obligation d'État. La décision la plus importante est le choix de la période d'observation. Contrairement aux approches de la littérature académique choisissant souvent exactement la fenêtre de temps qui promet les meilleurs résultats dans le backtest, l’approche de Braun et Högger offre une solution plus significative, car plus robuste. Compte tenu du fait que le momentum est un concept fondamental sur les marchés financiers, le choix de la fenêtre de temps ne devrait pas être optimisé mais plutôt diversifié. En diversifiant les fenêtres de temps, les signaux deviennent plus robustes et beaucoup moins sensibles au data-mining.

Momentum et Value dans un cadre unifié

Le signal largement diversifié et robuste est donc utilisé comme base pour Momentum et Value. Le Momentum utilise l’approche chronologique : Les obligations d'État affichant une bonne performance passée vont probablement continuer dans cette voie à l'avenir et inversement. Value, en revanche, utilise une approche transversale : Les obligations d'État affichant la meilleure performance historique, par rapport aux autres obligations d'État, ont par la suite tendance à inverser la donne. Un tel comportement répond également à l'intuition, car le marché mondial des obligations d'État est fortement influencé par des facteurs mondiaux tels que l'inflation, la croissance ou la productivité. Par conséquent, les taux d’intérêt locaux ne peuvent pas faire abstraction de manière permanente des facteurs mondiaux, sans un renversement des performances globales moyennes.

Un rendement attrayant grâce aux obligations d'État

Les primes de risque des obligations d'État présentées, momentum et value, présentent chacune des résultats très intéressants. Une combinaison des deux offre une valeur ajoutée supplémentaire en raison de la corrélation négative. Au cours de la dernière decennie, une pondération égale de Momentum et Value a généré un ratio de Sharpe d'environ 0,9 et un rendement annuel excédentaire par rapport au taux sans risque d'environ 2 % (mesurés par les sept contrats à terme sur obligations d'État les plus liquides de différents pays) .

Trouverez lien externe ouvre une nouvelle pagel'analyse détaillé (source : SSRN).

Value / Momentum : La combinaison ajoute de la valeur 

exploiter les primes de risque

Catégories

Obligations, Quant