Le Factor Investing est compatible avec la durabilité

Retour à la vue d'ensemble
Le Factor Investing est compatible avec la durabilité
Article de Fabian Ackermann publié le 20. février 2019 dans la catégorie Actions
Nombreux sont les acteurs du marché qui se laissent dominer par leurs émotions lors de leurs décisions de placement. Afin d’éviter une sélection "instinctive", des modèles systématiques sont de plus en plus utilisés pour analyser les actions et les obligations. Il est encourageant de constater que cette approche fonctionne également en association avec des critères de durabilité.

Avec l’aide d’ordinateurs et d’algorithmes sophistiqués, il est désormais possible de gérer de grands volumes de données et de prendre des décisions d’achat et de vente sur la base de critères objectifs. Ces approches d’investissement sont aujourd’hui communément appelées "Smart Beta" ou "Factor Investing".

Le fait que ces méthodes donnent lieu à de meilleurs résultats d’investissement est largement étayé scientifiquement par de nombreuses études. Outre l’amélioration des profils risque/rendement, c’est la baisse des coûts (par rapport aux placements gérés activement) qui rend l’investissement systématique si attrayant.

En l’espace de dix ans, le volume des actifs gérés de manière systématique est passé de 100 milliards à plus de 1000 milliards de dollars américains, et la tendance se poursuit à la hausse dans le monde entier. De toute évidence, les investisseurs apprécient de plus en plus le processus de sélection assisté par ordinateur et objectif.

Ajouter la durabilité 

Ces dernières années, le placement durable a progressé encore plus fortement que l’investissement systématique, passant d’un marché de niche à un produit indispensable. Aujourd’hui, le volume des placements durables dans le monde s’élève à 23 000 milliards de dollars américains.

Pour les fonds durables, l’univers initial représenté par un indice mondial ou régional est généralement limité par des critères d’exclusion et des critères ESG (critères environnementaux et sociaux, et aspects de bonne gestion d’entreprise). Cela garantit l’exclusion des entreprises travaillant de manière contraire à l’éthique ou gérant les critères ESG de manière inadéquate.

C’est là qu’intervient l’investissement systématique. Une question importante se pose : des facteurs tels que Value, Momentum et Quality peuvent-ils également être récoltés dans cet univers de placement corrigé en fonction des critères ESG ? MSCI Inc. a effectué une étude détaillée de l’incidence des facteurs individuels et d’une approche multifactorielle (The MSCI Factor ESG Target Indexes, septembre 2017, période d’étude : 2007-2017).

Amélioration des profils risque/rendement 

Les résultats indiquent une tendance à investir dans des entreprises à plus forte capitalisation lors de l'intégration des critères ESG. En général, la qualité et la stabilité des bénéfices sont meilleures, tandis que l’effet de levier et la volatilité sont plus faibles que dans l’univers initial. Grâce à la combinaison avec le Factor Investing, les investissements sont effectués dans des titres durables aux caractéristiques positives, afin de non seulement réduire le risque mais aussi d'améliorer le rendement. Nos propres études confirment ces conclusions.

Ces résultats empiriques constituent une bonne base pour promouvoir la combinaison du Factor Investing et de l’ESG Investing.

Processus de placement

Catégories

Actions, Durabilité, Quant