Diversité des genres : la diversité des pensées est payante

Retour à la vue d'ensemble
Diversité des genres : la diversité des pensées est payante
Article de Silke Humbert publié le 16 septembre 2020 dans la catégorie Durabilité
La diversité au lieu de l'uniformité : la mixité des équipes de gestion a un impact positif sur la di-versité des idées, la capacité d'innovation et le gouvernement d'entreprise. Nous nous engageons en faveur d'une part minimale de 30% de femmes au Conseil d'administration dans le cadre de nos activités ESG auprès des sociétés publiques suisses.

Bien qu'en Suisse, les femmes représentent la majorité des diplômes de bachelor et de master, elles sont sous-représentées dans les postes de direction dans les milieux d'affaires. Plus le niveau hiérarchique est élevé, moins il y a de femmes, car celles-ci se heurtent souvent à ce plafond de verre tristement célèbre. Il ne fait maintenant aucun doute que la diversité porte ses fruits et favorise les échanges critiques, ce qui est particulièrement important dans les organes de direction.

Le Conseil d'administration en tant qu'organe de surveillance

"Le Conseil d'administration est (…) l'organe de surveillance potentiellement le plus efficace de la gestion dans les grandes entreprises", comme l'affirme le rapport de base concernant la révision du Swiss Code of Best Practice for Corporate Governance. En tant qu'organes de surveillance efficace, les conseils d'administration doivent être en mesure de poser des questions critiques et d'adopter différentes perspectives. Un Conseil d'administration diversifié garantit précisément ces différentes perspectives.

La diversité favorise les échanges critiques

L'entreprise de conseil McKinsey a montré que les effets positifs de la diversité peuvent être quantifiés à l'aide de ce que l'on appelle un dividende de la diversité.  Les 25% des entreprises les mieux classées en termes de diversité ont une probabilité de surperformance financière plus élevée dans leur secteur que les 25% les moins bien classées. Comment expliquer cette situation ? Lors d'expériences, des psychologues sociaux ont constaté que les équipes diversifiées utilisaient les informations de manière plus précise et les évaluaient de manière plus objective. Le facteur de bien-être peut certes être plus élevé dans les équipes homogènes, mais moins il y a d'homogénéité au sein de l'équipe, plus on est contraint de réfléchir à de nouvelles perspectives. Le résultat sera dans l'ensemble meilleur.

La Suisse fait figure de lanterne rouge

En Suisse, la part des femmes au sein des conseils d'administration est tout juste supérieure à 20%, et selon le rapport Schilling, cette valeur est même deux fois moins élevée au sein des directions. En Europe et aux Etats-Unis, ces chiffres sont nettement plus élevés. Ceci est dû non seulement à diverses raisons sociétales et culturelles, mais aussi aux règlements ou aux initiatives d'investisseurs de renom, comme Warren Buffet ou Larry Fink (Blackrock) qui, avec lien externe ouvre une nouvelle pagele Club des 30% , s'engagent à faire en sorte que les femmes représentent au moins 30% du Conseil d'administration et des comités.

Nous nous engageons pour la diversité des genres…

Afin de promouvoir la diversité des genres, nous exerçons activement nos droits de vote en tant qu'actionnaires. Au plus tard en cas de remplacement ou d'extension du Conseil d'administration, nous nous attendons à ce qu'au moins une femme soit nommée au Conseil d'administration. Si ce n'est pas le cas, nous votons aussi bien contre les candidats masculins nouvellement nommés que pour une destitution du président du comité de nomination. Lors de la saison des assemblées générales 2019, nous avons ainsi rejeté 38 points à l'ordre du jour en Suisse, contre 18 actuellement en 2020. L'objectif de Swisscanto Invest est d'augmenter la part des femmes dans les conseils d'administration suisses à au moins 30%. Cet objectif s'aligne également sur le nouveau droit des sociétés, mais avec une mise en œuvre beaucoup moins stricte : ainsi, après une période transitoire de plusieurs années, seule une déclaration est exigée de la part des entreprises, sauf si chaque sexe occupe au moins 30% des sièges au Conseil d'administration.

… en tenant compte des particularités du marché suisse

"Mais si l'on ne trouve aucune femme qui convient au poste ?", est une objection souvent entendue. En effet, une expertise spécifique que très peu de candidats possèdent est exigée en Suisse dans les secteurs de niche.

Nous tenons compte de ces cas de la manière suivante : contrairement à ce qu'il se passe à l'international, le président du Conseil d'administration n'est pas destitué lors d'une élection de remplacement ou d'extension, dans la mesure où il assume la responsabilité d'un organe purement masculin, il est uniquement destitué en tant que président. Il conserve ainsi son savoir-faire au sein de la société en tant que membre du Conseil d'administration.

La diversité des pensées est payante

Nous sommes convaincus qu'un engagement en faveur d'une plus grande diversité au sein des comités de direction est non seulement bénéfique sur le plan de la politique sociale, mais aussi rentable sur le plan économique et créateur de valeur ajoutée pour les investisseurs. La diversité des pensées est source d'innovation et garantit que les bonnes questions sont posées et que de meilleures décisions sont prises. C'est pourquoi l'absence de diversité des genres fait en plus l'objet d'une discussion par le biais d'un engagement (dialogue) avec les sociétés.

Catégories

Durabilité