Les emprunts convertibles dans la dernière ligne droite vers une année record

Retour à la vue d'ensemble
Les emprunts convertibles dans la dernière ligne droite vers une année record
Article de Stefan Krause publié le 20 novembre 2020 dans la catégorie Obligations
Malgré, ou justement à cause du coronavirus, les emprunts convertibles se dirigent vers une année 2020 record. Les investisseurs traditionnels en obligations constatent également de plus en plus les avantages des obligations convertibles pour la recherche de rendement dans un environnement de taux bas. Les critères de durabilité gagnent en importance.

Les emprunts convertibles, également appelés convertibles ou obligations convertibles, ont connu un très fort rebond depuis le plus bas annuel de mars. De nombreuses entreprises du secteur du tourisme sont arrivées sur le marché avec de grandes émissions. Il s’agissait souvent de financements d’urgence, mais surtout d’entreprises solides. Les nombreuses nouvelles émissions ont permis d’élargir l’univers de placement, ce que nous jugeons très positif pour des raisons de diversification. Avec un volume de nouvelles émissions prévu de plus de 160 milliards de dollars US, le volume le plus haut depuis 2007 devrait être atteint cette année.

De nouvelles émissions largement sursouscrites

On observe jusqu’à présent que chaque nouvelle émission a été largement sursouscrite. Cette année, les investisseurs ont constaté de manière accrue que les emprunts convertibles et leurs caractéristiques convenaient parfaitement pour un apport optimal à leur portefeuille. Les investisseurs en obligations classiques, en particulier, reconnaissent également les avantages des obligations convertibles pour la recherche de rendement dans un environnement de taux bas. Par conséquent, les fonds d’obligations convertibles ont également enregistré des afflux intéressants. Et jusqu’à mi-novembre 2020, la performance du marché des convertibles a été impressionnante. En fonction de la stratégie, et il en existe aussi plus d’une même sur le marché de niche des obligations convertibles, les plus-values observées depuis le début de l’année sont proches des 10%, voire à deux chiffres.

Les valeurs technologiques comme moteur de performance

La solide performance du marché des emprunts convertibles s’explique par la forte proportion de valeurs technologiques et d’émetteurs américains. Traditionnellement, les entreprises de croissance en particulier émettent des emprunts convertibles. C’est pourquoi l’univers dispose également d’un plus grand nombre d’entreprises high yield ou sans notation que dans le segment Investment Grade. Par conséquent, le marché des emprunts convertibles a participé aux hausses de cours surproportionnellement élevées des valeurs technologiques, surtout aux Etats-Unis.

Pas de signes de surchauffe

Malgré les gains de cours significatifs enregistrés depuis le début de l’année, nous ne voyons actuellement aucun signe de surchauffe sur le marché. Pour les investisseurs, la souscription ou le rachat restent intéressants, car nous considérons que les niveaux d'évaluation actuels sont justes. La sensibilité aux actions du marché global est légèrement supérieure à 50%. Cela signifie que l’emprunt convertible se trouve encore dans la partie convexe et qu’il exerce ainsi de manière optimale sa fonction de protection en cas de baisse des cours des actions, et de participation aux bénéfices sur les cours des actions. La situation actuelle, avec les bonnes nouvelles au sujet de plusieurs vaccins contre le coronavirus, nous semble optimiste pour la fin d’année 2020, ainsi que pour 2021. Toutefois, il existe bien entendu des risques de marché. Par exemple, une expansion de la pandémie ou de nombreux nouveaux confinements inattendus recèlent un potentiel de revers.

La sélection active de titres sépare le bon grain de l’ivraie

L’activité d’émission soutenue rend actuellement le marché des emprunts convertibles très attrayant pour les investisseurs et offre de nombreuses opportunités de placement. La sélection de titres reste cependant déterminante pour le succès des placements, car les entreprises particulièrement touchées par la crise se refinancent de plus en plus avec des emprunts convertibles. Selon nous, les facteurs ESG jouent également un rôle décisif, puisqu’ils permettent de réduire les risques et de prendre de meilleures décisions de placement.

Nos fonds de placement du segment des convertibles sont conformes à lien externe ouvre une nouvelle pagela stratégie de durabilité globale de Swisscanto, les critères ESG font partie intégrante de notre processus de placement actif. L’intégration systématique de ces critères nous permet d’identifier très tôt les risques, mais aussi les opportunités découlant des tendances ESG et de les traduire en valeur ajoutée pour nos clients. Les critères ESG viennent compléter

l’analyse financière pure, et nous sommes persuadés qu’ils permettront d’aboutir à des décisions de placement avisées. De plus, avec nos investissements, nous contribuons activement à l’objectif climatique de l’Accord de Paris et nous poursuivons un objectif contraignant de réduction des émissions de CO2 de 4% par an.

De nouveaux thèmes de placement sont demandés dans le domaine de la durabilité

La hausse de la demande en placements durables de la part des investisseurs ne s’arrête pas aux emprunts convertibles. L’exemple le plus récent de cette évolution est le groupe français d’électrotechnique Schneider Electric, qui a émis à la mi-novembre le premier "Sustainability-linked Convertible Bond" au monde. L’accent n’est pas mis sur un seul projet comme avec les Green Bonds, mais sur des objectifs durables, dont la réalisation est couplée à la marge d’intérêts. Nous avons également participé à cette émission intéressante.  

Catégories

Obligations, Durabilité