La politique climatique a une réelle influence sur l’évaluation des actions

Retour à la vue d'ensemble
La politique climatique a une réelle influence sur l’évaluation des actions
Article de Rocchino Contangelo publié le 13 décembre 2019 dans la catégorie Actions
Mais quelle est son incidence ? Dans le cadre de l’analyse des actions, qui intègre systématiquement les critères ESG, on peut déjà estimer plus ou moins précisément les effets des décisions de politique climatique sur l’évaluation des actions.

Selon les estimations du projet Inevitable Policy Response (IPR), l’orientation actuelle de politique climatique fixée lors de l’Accord de Paris sur le climat a conduit à un recul de la capitalisation de marché de 3,1% dans l’univers des placements du MSCI ACWI.

Ce pourcentage à un chiffre peut sembler minime, mais en valeur absolue, ces 3,1% de capitalisation de marché représentent 1,6 milliard de dollars US (voir graphique). D’après l’IPR, ce montant a été calculé comme suit : le recul de la demande lié à des changements de comportement des acteurs économiques dans certains secteurs est estimé à 2,1 milliards USD, et devrait s’accompagner d’une correction de 4% sur l’évaluation des actions. Ce recul est en partie compensé par une augmentation de la demande en produits et services durables d’une valeur de 0,5 milliard USD. Le secteur industriel devrait faire partie des gagnants de cette évolution, tandis que le secteur de l’énergie, en particulier les producteurs de matières premières fossiles, devrait en pâtir.

Evolution des évaluations (Forecast Policy Scenario), en %

Au niveau des secteurs comme au niveau des entreprises, l’évolution est parfois marquée.  C’est par exemple le cas du secteur de l’énergie, où les évaluations ont parfois reculé jusqu’à 33% (voir graphique). Parmi les fournisseurs d’énergie, on peut s’attendre à des réévaluations, qui peuvent varier de -62% à +41% en fonction du positionnement stratégique de chaque entreprise, ce qui pourrait entraîner en retour une forte volatilité sur le marché des capitaux.

Nous complétons systématiquement l’analyse traditionnelle

La souplesse dont les entreprises du secteur de l’énergie feront preuve pour s’adapter au recul des prix des matières premières et à la contraction de leurs marges sera décisive pour leur survie. Du côté écologique, en revanche, les fabricants d’installations et producteurs d’énergie renouvelable ainsi que les acteurs de la mobilité alternative seront les grands gagnants.

Dans le cadre de notre processus de placement actif, nous tenons déjà compte aujourd’hui des thématiques ESG telles que la contribution au progrès écologique ou les défis à relever par le secteur de l’énergie. Comment procédons-nous ? En intégrant et en analysant systématiquement dans notre processus de recherche fondamentale les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise (ESG). Voici quelques exemples d’entreprises ou d’actions que nous avons identifiées comme potentielles gagnantes ou perdantes du changement climatique à moyen terme :

Gagnants / perdants potentiels (sélection)

+ SolarEdge Generac Vestas
- BHP South32 AES

La réduction des risques ESG, un atout pour les entreprises

Après concertation et suite à l’application des critères ESG, qui tend à se généraliser rapidement, les responsables des entreprises vont de plus en plus réfléchir à la façon dont ils veulent investir et éviter/réduire/minimiser en même temps les risques ESG dans leurs investissements stratégiques. S’ils ne le font pas, ils seront identifiés comme porteurs de risques ESG dans les analyses ESG des actions. Si leurs risques ESG sont connus, ils seront évalués, et dans ce cas, l’entreprise risque de voir sa valorisation baisser. L’entreprise investira donc plus probablement dans des projets qui génèrent des rendements économiques positifs tout en respectant les aspects durables. Enfin, il est essentiel d’ancrer ces objectifs environnementaux dans la stratégie de l’entreprise, et d’en confier la responsabilité au Conseil d’administration. 

Catégories

Actions, Durabilité