Un examen attentif des frais de transaction peut s’avérer payant

Retour à la vue d'ensemble
Un examen attentif des frais de transaction peut s’avérer payant
Article de Marcel Wagner publié le 16 octobre 2019 dans la catégorie Gestion passive
Les fonds de placement passifs jouissent d’une popularité croissante depuis plusieurs années et sont utilisés avec succès par les investisseurs, qu’ils soient institutionnels ou privés. Ils se distinguent par leur forte diversification et des commissions attrayantes. Mais il y a passif et passif. En effet, les investisseurs ont l’embarras du choix entre les fonds indiciels et les ETF. Lors du choix de la structure indicielle, il est intéressant de se pencher sur l’ensemble des frais de transaction.

Les fonds de placement passifs permettent aux investisseurs de participer à l’évolution des marchés financiers tout en économisant sur les frais. Pour autant que nous le sachions. En ce qui concerne les frais, nombreux sont les investisseurs à s’intéresser uniquement au Total Expense Ratio (TER), qui regroupe toutes les commissions imputées sur un fonds au cours de l’exercice. Bien « visible », le TER de nombreux produits indiciels a fortement baissé ces dernières années, ce qui est naturellement réjouissant pour les investisseurs. Il est d’autant plus étonnant de constater que les autres composants des frais totaux supportés par l’investisseur sont peu pris en compte, voire pas du tout.

Le choix de la structure joue sur les frais

Le choix de la structure indicielle – fonds indiciels ou Exchange Traded Funds (ETF) – a un impact sur les frais totaux. En ce qui concerne le rapport coût/efficacité, il faut regarder au delà du TER. En plus du TER, les fonds indiciels et les ETF sont assortis d’autres types de frais qui dépendent de la manière dont ils sont négociés. Les fonds indiciels sont négociés par le promoteur de fonds qui se fait rémunérer par une commission pour la souscription ou le rachat de parts. En ce qui concerne les ETF négociés en Bourse, les frais prennent en revanche la forme de spreads, courtages et droits de timbre suisses.

Fonds indiciels et ETF : une comparaison

  Fonds indiciels ETF 
négociés par ...
Banque locale/promoteur de fonds
Bourse
négociés à la ...
Valeur nette d'inventaire
Valeur nette d'inventaire indicative
Frais de transaction
  • Frais d'émission
  • Commissions de rachat
  • Spread
  • Courtage
  • Droit de timbre suisse

Fonds indiciels : avantage au niveau du droit de timbre

L’exonération du droit de timbre suisse des fonds indiciels suisses représente un avantage non négligeable par rapport aux ETF. C’est un atout de taille, notamment dans le contexte prédominant de taux bas ou pour les investisseurs plus actifs. Ainsi, le droit de timbre par opération est de 0,15% pour la négociation d’ETF étrangers et représente pour beaucoup d’investisseurs une composante de coût souvent plus importante que le TER correspondant. Pour les ETF domiciliés en Suisse, le droit de timbre est de 0,075%.

ETF : des spreads variables

Outre le droit de timbre, les cours de souscription et de rachat ou leurs spreads (marges) définis par le courtier constituent une autre composante de coût lié à la négociation d’ETF. Le courtier est responsable de la liquidité des ETF. En ce qui concerne les ETF négociés en Bourse, le niveau des spreads varie en fonction de l’heure de la journée et de l’intensité des opérations. Par conséquent, les investisseurs en ETF devraient vérifier si l’écart actuel entre le cours de l’offre et de la demande se justifie. Une comparaison avec les produits de la concurrence, la moyenne historique et, bien évidemment, avec l’environnement de marché actuel, s’impose. Ceci représente une charge supplémentaire qui n’existe pas pour les fonds indiciels.

Fonds indiciels : transparence du négoce à la VNI et spreads fixes

Les ETF sont échangés principalement pendant les heures de négociation et la valeur nette d’inventaire indicative (VNIi) sert de base pour le cours. En revanche, les fonds indiciels sont évalués une fois par jour au moyen de la valeur nette d’inventaire (VNI) à laquelle l’investisseur achète ou vend, ce qui est plus transparent. En outre, les spreads fixes des fonds indiciels garantissent des frais de négociation sans surprise pour les investisseurs. Afin de déterminer le juste montant des spreads, les frais de transaction du fonds correspondants sont analysés et adaptés régulièrement à l’environnement de marché. Les spreads servent uniquement à couvrir les frais de transaction et sont entièrement crédités au fonds de placement concerné. La VNI publiée (la VNI clean = valeur nette d’inventaire) n’est pas modifiée par les spreads, ce qui permet une mesure exacte de la performance.

Catégories

Gestion passive