Inhaltsseite:Communiqué de presse du 17 mai 2017

Promotion

Communiqué de presse du 17 mai 2017

Caisses de pension suisses : stables mais le potentiel de placement n'est pas épuisé

Caisses de pension suisses: stables mais le potentiel de placement n'est pas épuisé

Les caisses de pension ont affiché des performances stables malgré le niveau durablement bas des taux. Les rendements des capitaux ont été satisfaisants pendant l'année de placement 2016. Les caisses de pension aux investissements largement diversifiés ont obtenu de meilleurs rendements de capitaux sur les marchés sur une longue période. Cependant, dans l'ensemble, les caisses de pension n'ont pas épuisé tout l'éventail des placements. Le taux de couverture moyen des caisses de pension est resté stable. Les taux d'intérêt techniques et les taux de conversion ont continué de baisser. C’est ce qui ressort des réponses données par 507 caisses de pension à l’étude "Les caisses de pension suisses 2017".

L'an passé, les caisses de pension suisses ont une nouvelle fois réagi à l’évolution démographique et aux marchés exigeants en adaptant leur stratégie de placement ainsi que les taux de conversion et les engagements futurs de retraite. Pour garantir leur stabilité à long terme, les caisses de pension réduisent leur marge de manœuvre. En ce qui concerne les rendements, le goût du risque a légèrement progressé. Les investissements en actions et les placements alternatifs ont augmenté proportionnellement. Au niveau des risques, les institutions de prévoyance ont continué d'adapter les paramètres pertinents aux besoins démographiques et liés aux marchés des capitaux. "Les caisses de pension mettent toujours l'accent sur le taux d'intérêt technique et le taux de conversion. Les caisses de pension excluent toujours le prélèvement en capital obligatoire de la part surobligatoire", déclare René Raths, conseil d'administration de Swisscanto Prévoyance SA, à propos des adaptations des caisses de pension.

Des rendements de placement satisfaisants, mais il est nécessaire d'agir

Après une année précédente décevante (1,1%), les rendements de capitaux pendant l'année de placement 2016 ont été satisfaisants, s'établissant à 3,6% en moyenne. Le goût du risque des caisses dans le domaine du placement a légèrement augmenté. Alors que la part des placements à revenu fixe et des liquidités a diminué, les investissements en actions et immeubles ont progressé. Par ailleurs, les grandes caisses de pension ont investi de plus en plus dans des placements alternatifs. Elles ont obtenu une performance de 4,0%, qui est supérieure à la moyenne du marché. Quant aux petites caisses de pension, elles dégagent une performance de 3,3%. A long terme, le meilleur rendement correspond à la diversification la plus large.

Contrairement aux petites caisses de pension, les grandes caisses de pension ont été plus fréquemment touchées par des taux négatifs. 67% des caisses disposant d'une fortune supérieure à 500 millions ont ainsi indiqué avoir payé des taux négatifs. Pour les petites caisses de pension, la part s'élève à 52%. Dans l'ensemble, ces chiffres correspondent à une augmentation d'environ 3% par rapport à l'année précédente (58% contre 55% lors de l'exercice précédent).

Des directives OPP2 trop rigides dans l'allocation d'actifs

Les caisses de pension ont continué d'optimiser leur allocation d'actifs l'année dernière. Plus de 44% des institutions de prévoyance ont indiqué à ce sujet avoir utilisé les possibilités de dépassement des limites des directives OPP2. Ce sont surtout les grandes caisses de pension qui ont proportionnellement investi plus de capitaux de prévoyance dans les placements alternatifs que ce qui est prévu dans le cadre de l'ordonnance OPP2. En revanche, les petites caisses de pension utilisent avant tout l'article sur l'extension pour augmenter leur quote-part d'immobilier. Iwan Deplazes, Responsable Asset Management Swisscanto Invest, déclare: "L'acquisition de nouvelles catégories d'actifs illiquides est incontournable si l'on veut continuer d'exploiter à l'avenir tout le potentiel de rendement dans l'intérêt des assurés. En effet, les caisses de pension disposent en principe de l'horizon de placement nécessaire pour ce faire." D'après l'étude, deux tiers des caisses de pension apprécieraient également que les limites supérieures des catégories soient relevées.

Les taux de couverture demeurent stables, les taux techniques diminuent

Le taux de couverture moyen des caisses de pension est resté stable en 2016. En ce qui concerne les caisses de droit privé, le taux de couverture a légèrement baissé à 109,7% malgré une bonne performance d'investissement (année précédente 110,4%). Le taux de couverture des caisses de droit public enregistre en revanche une légère hausse à 94,6% (année précédente 92,0%). Cette évolution est à évaluer dans le contexte d'une nouvelle baisse des taux techniques, l'adaptation des taux d'intérêt techniques dans le secteur public ayant été moins fortement encouragée.

L'évolution à la baisse des taux techniques se poursuit depuis 10 années consécutives. En tant que taux d'intérêt d'évaluation, le taux d'intérêt technique indique le niveau auquel le capital de prévoyance en réserve peut être rémunéré conformément aux attentes. Pour les caisses privées, le taux technique se situe maintenant à 2,19% en moyenne, à 2,55% pour les caisses de droit public. En comparaison, les valeurs de l'année 2007 se situaient encore à 3,51% pour les caisses de pension de droit privé et à 3,69% pour celles de droit public.

Le taux de conversion atteint déjà 6,0% aujourd'hui

Le taux de conversion va de pair avec le taux d'intérêt technique. Depuis 2005, la valeur moyenne du taux de conversion est passée de 6,9% à 6,0% en 2017 pour les hommes atteignant l'âge de la retraite de 65 ans. Les taux de conversion de la plupart des caisses de pension sont donc nettement plus bas que ce qui est prévu dans le régime obligatoire de la LPP. Cela est dû au fait que la plupart des caisses de pension sont organisées de façon enveloppante et que leurs taux de conversion dans le domaine surobligatoire ont été réduits. Le taux de conversion enveloppant s'applique à 85% des assurés. Il a déjà baissé pour atteindre 6,0% actuellement. Cela correspond au taux de conversion minimum prévu dans la "Prévoyance vieillesse 2020". Par ailleurs, environ 70% des caisses de pension prévoient des taux de conversion de l'ordre de 5% à 6% dans quelques années.

Othmar Simeon, Directeur Swisscanto Prévoyance SA, déclare: "Les taux techniques et les engagements futurs de retraite continueront de baisser dans l'environnement de taux bas actuel pour le maintien à long terme de la stabilité financière. Grâce à la bonne tenue des marchés des capitaux, les capitaux de prévoyance ont cependant pu continuer d'être bien rémunérés en 2016. La rémunération moyenne des capitaux d'épargne sur toutes les caisses s'est ainsi élevée à 1,72%, tandis que la rémunération minimale était fixée nettement plus bas, à 1,25%."

Au sujet de l’étude

507 institutions de prévoyance ont participé à l'étude "Les caisses de pension suisses 2017" (467 l'année précédente). La fortune enregistrée des participants s'élève à 650 milliards de francs. Au total, cela représente 3,6 millions de destinataires, dont 2,8 millions d'assurés actifs et 0,8 million de bénéficiaires de rentes. Par rapport au total du bilan, les participants réunissent plus de 80% des actifs de prévoyance gérés en Suisse. 

Les résultats détaillés seront disponibles à partir du 18 mai 2017 (13:00h).

Lisez les résultats 


Plan du site :