Inhaltsseite:Fonds obligataires

Promotion

Fonds obligataires

Du Rock 'n' Roll du côté des obligations.

Benno Weber, Responsable obligations

Welcome to the Jungle

"Dans le cadre de la normalisation de la politique monétaire et de la politique extérieure imprévisible du gouvernement américain, la volatilité s’est sensiblement accrue sur les marchés obligataires. Cela offre une marge de manoeuvre pour une gestion active."

Benno Weber, Responsable obligations
Swisscanto Invest by Zürcher Kantonalbank

Des symptômes précoces d'une pression inflationiste

Les marchés obligataires ont été secoués en profondeur au 1er trimestre 2018. Les rendements ont considérablement augmenté entre début janvier et fin février. Aux Etats-Unis, le rendement des bons du Trésor à 10 ans a fait un bond en avant, passant de 2,4% environ à 2,9%. Les bons du Trésor américains n’ont pas réussi à faire tomber les résistances techniques situées juste au-dessous de 3%, et ont entamé un mouvement contraire vigoureux. L’Europe a elle aussi suivi cette évolution.

Thunder Road

Un orage impressionnant pourrait en effet éclater à nouveau sur le continent européen. Il est intéressant de constater que, jusqu’ici, le marché n’a que très peu réagi aux nuages noirs qui se sont amassés sur la péninsule apennine. Après un net resserrement des écarts de crédit entre l’Italie et l’Allemagne au début de l’année, l’extension des spreads est restée extrêmement modérée lors de la formation d’un gouvernement populiste à Rome (graphique 2). Selon nous, le marché n’évalue pas ce risque correctement.

Smoke On the Water

En somme, le trimestre n’a pas été bon pour les emprunts. La nervosité sur les marchés des taux n’a pas non plus épargné les marchés du crédit. Les primes de risque de crédit se sont nettement accrues dans presque tous les domaines (voir graphique). Là non plus, les facteurs techniques ne seront d’aucune aide dans les mois à venir, car l’offre de nouvelles obligations est toujours très élevée, face à une demande plutôt morose. Les investisseurs ont dans l’ensemble augmenté les risques ces dernières années. Dans cette perspective, les récentes corrections peuvent également être perçues comme un signal d’alarme.

In the Shadows

Les obligations high yield se sont étonnamment bien portées au 1er trimestre 2018. Leur duration plus courte a permis une légère amélioration de leur performance par rapport aux emprunts Investment Grade, et elles ont même été plus performantes que les actions. Mais là aussi, les différentiels de crédit se sont creusés.

We will rock you

Les perspectives concernant le marché des obligations restent intéressantes. Tandis que le marché se concentre sur les informations à court terme et les tweets présidentiels, nous considérons qu’une réévaluation de l’évolution à long terme offre le plus grand potentiel. La bonne santé du marché du travail et d’une hausse du taux d’utilisation des capacités, peuvent à tout moment engendrer des mouvements de taux marqués. Cela offre la possibilité d’une gestion active. We will rock you. Nous allons vous le montrer! 


Plan du site :