Inhaltsseite:Fonds immobiliers suisses

Promotion

Fonds immobiliers suisses

Légères pertes de cours pour les fonds immobiliers au 1er semestre 2018.

Stephan Lüthi, Responsable placements immobiliers

Le recul des cours des fonds immobiliers cotés persiste

"Il convient cependant de noter que près de CHF 2,5 milliards de capitaux neufs ont été déjà placés dans l'année en cours."

Stephan Lüthi, Responsable placements immobiliers

Les agios baissent à 15%

Le recul des cours des fonds immobiliers suisses cotés persiste. Au 3e trimestre 2018, les cours ont baissé de 1,8%, ce qui donne une performance annuelle encore plus faible à -4,3%. Les agios ont par conséquent atteint un niveau moyen de seulement 15% (cf. graphique 1), ce qui révèle à première vue une sous-évaluation. Il convient cependant de noter que près de CHF 2,5 milliards de capitaux neufs ont été déjà placés dans l’année en cours par des émissions ou par des nouveaux produits. Cela a indisposé le marché et n’a laissé aucune marge de manoeuvre pour des hausses de cours.

Intérêt des investisseurs pour le marché locatif résidentiel

En raison de l’intérêt toujours vif des investisseurs pour les placements immobiliers, la construction d’appartements locatifs tourne à plein régime. Le segment des appartements locatifs suisses évolue donc de plus en plus en direction d’un marché favorable aux locataires. Le nombre d’annonces d’appartements à louer s’est encore accru ces derniers temps : près de 166 000 objets ont été proposés au 2e trimestre 2018, soit la valeur la plus élevée depuis le début des mesures. Le choix est vaste, et pas seulement dans les régions rurales. Dans 15 des 27 plus grandes villes, le chiffre de l’offre est actuellement supérieur à la moyenne suisse de 7,4%. Les risques de vacance continuent à augmenter et la pression sur les loyers initiaux réalisables perdure. En baisse de 2,2%, les offres de location ont très sensiblement régressé entre la mi-2017 et la mi-2018. La situation pour les propriétaires ne devrait d’ailleurs pas s’améliorer sensiblement à court ou à moyen termes.

La pression demeure sur la location de surfaces commerciales

Malgré les impulsions positives du marché du travail les offres de bureaux à louer reculent en Suisse. Au 2e trimestre 2018, elles étaient en moyenne nationale de 2% inférieures à la valeur de l’an dernier. Surtout dans la région lémanique, les surcapacités freinent leur commercialisation. Au Tessin aussi, où l’offre est déjà passée à plus de 8%, la situation des prestataires de surfaces commerciales devient de plus en plus tendue à cause de la reprise de la construction. Sur ce marché, les mutations structurelles durables poussent encore à la baisse le chiffre d’affaires réalisable en magasin. C’est pourquoi les locations de surfaces commerciales, surtout dans les emplacements peu fréquentés, restent soumises à de fortes pressions. En revanche, les chances de maintien des loyers restent bonnes pour les surfaces commerciales petites et bien fréquentées.

Avec ce fonds, les investisseurs profitent de la reprise du marché suisse de l'immobilier commercial Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial FA CHF.

externer Link öffnet neue SeiteAfficher le fonds


Plan du site :